*function disableselect(e){ *return false *} *function reEnable(){ *return true *} *document.onselectstart=new Function ("return false") *document.oncontextmenu=new Function ("return false") *if (window.sidebar){ *document.onmousedown=disableselect *document.onclick=reEnable *}

Sganarelle ou la représentation imaginaire

 La ville de Mazan et la Garance, scène nationale de Cavaillon vous proposent le spectacle :  Sganarelle ou la représentation imaginaire

 D’après Molière par la Cie Nom’na, mis en scène par Catherine Riboli Théâtre en tournée nomade(s)

 

Vendredi 22 mai à 21h, place de l’Eglise

À partir de 10 ans
► Plein tarif : 12€
► Tarif réduit : 10€
► Enfant, collégien, Pécou – de 26 ans : 8€
► Minima sociaux : 3€

Infos et réservations : 04 90 78 64 84
Billetterie en ligne : http://www.billetterie-legie.com/theatredecavaillon/

Molière résonne avec beaucoup d’actualité, dans un lieu exceptionnel et dans la tradition du théâtre de tréteaux.

La Compagnie Nom’na installe son théâtre itinérant en plein air, pour une représentation adaptée de Sganarelle ou le Cocu imaginaire de Molière.
Illusion et réalité cohabitent sur les tréteaux pour un moment explosif et une aventure partagée collectivement avec les spectateurs.  Un rêve de théâtre !

Cette pièce en un acte, créée en 1660, fut la première comédie de Molière et la plus jouée.  Son intrigue nous est familière : un père veut marier sa fille à un bourgeois, mais elle en aime un autre et égare son portrait gardé secrètement,  qui devient, dans une série de quiproquos et de malentendus cocasses, l’objet de la convoitise et de l’illusion.  Sganarelle est le trouble-fête par qui la fête du théâtre arrive. Un simple mortel qui se rêve héroïque et nous ressemble par ses préoccupations,  ses émotions et ses faiblesses. La représentation imaginaire est son affaire. Et quelle affaire !

Aux premières loges, dans un dispositif quadri-frontal créant une connivence que n’aurait pas renié le plus célèbre auteur de théâtre français,
les spectateurs sont partie prenante de l’action.

Après Shakespeare (As you like it) et Tchekhov en 2015 (La Cerisaie), la metteure en scène Catherine Riboli partage, en compagnie de Molière,
son questionnement sur l’imaginaire théâtral d’aujourd’hui. Avec force et persuasion.

 

place de l’Eglise

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !