*function disableselect(e){ *return false *} *function reEnable(){ *return true *} *document.onselectstart=new Function ("return false") *document.oncontextmenu=new Function ("return false") *if (window.sidebar){ *document.onmousedown=disableselect *document.onclick=reEnable *}

Exposition Marcos Avila Forero

Marcos Avila Forero est un artiste d’origine franco-colombienne fasciné par les déplacements despeuples, des idées et des cultures. Il explore les territoires : le contexte politique et social, les récitsdes individus sont la base de son travail, explorant l’imaginaire du voyage et de la mémoire. Utilisant des matériaux locaux, pauvres, symboliques de la Colombie, très importants pour le commerce et la survie des populations (toile de jute, palettes, barques, etc.), il s’exprime dans des fresques murales, vidéos, travaux collectifs et mises à l’épreuve...
Marcos Avila Forero est un artiste d’origine franco-colombienne fasciné par les déplacements des peuples, des idées et des cultures. Il explore les territoires : le contexte politique et social, les récits des individus sont la base de son travail, explorant l’imaginaire du voyage et de la mémoire. Utilisant des matériaux locaux, pauvres, symboliques de la Colombie, très importants pour le commerce et la survie des populations (toile de jute, palettes, barques, etc.), il s’exprime dans des fresques murales, vidéos, travaux collectifs et mises à l’épreuve.
Au château des Adhémar, il déploie un panel d’œuvres récentes autour du « mythe de la caverne » et d’autres spécifiques à l’in situ. Toutes s’inscrivent dans sa manière de révéler des traditions à l’exemple d’« Atrato », une vidéo installation dans laquelle « des riverains récupèrent leurs coutumes et font du fleuve un instrument, une ‘‘ violence accoutumée ’’ se transforme en musique ». Ce projet a servi d’expérience pilote dans un programme de récupération du patrimoine mené par des organismes gouvernementaux et indépendants locaux ; ou encore tels les « Palenqueros », ces tambours transformés par leur interprétation en un voyage et confectionnés avec un groupe d’artisans détenteurs de certains savoir-faire traditionnels de la région de Dordogne afin de revisiter la fabrication d’instruments de la culture palenque.

De même que Marcos va produire une camera obscura géante qui permettra de construire des images et de faire de la photographie sténopé. L’ensemble de la scénographie offre une vision du microcosme riche et multisensoriel de ce jeune créateur autour de questionnements sociétaux, identitaires et plastiques.

« Chacun de mes travaux commence toujours d’abord par une rencontre, celle d’un lieu, d’un contexte, d’une personne, d’un document, d’une histoire… et c’est à partir de là que le travail commence. Je m’intéresse aux témoignages, aux documents, à l’histoire quand elle est officielle, à l’histoire quand elle est officieuse, au vécu qu’ont gardé certains objets ou certaines matières premières… Tous ces éléments deviennent les outils dont je me sers pour échafauder chacune de mes pièces. L’être humain est le personnage principal. »
Marcos Avila Forero

Marcos Avila Forero est représenté par les galeries Dohyang Lee, Paris et ADN Galeria, Barcelone.  

Château des Adhémar › Le centre d'art contempora MONTELIMAR (26200)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !